immersion dans la fête bouddhiste vietnamienne

Le printemps est signe de propérité et de renaissance. C’est dans cette optique que les Vietnamiens  se ruent vers les édifices spirituels (temples et pagodes) pour solliciter chance et bonheur. Dans une période de 3 semaines après le Nouvel An vietnamien, les sites sacrés deviennent incroyablement animés. Voilà une bonne raison pour voyager au Vietnam entre mars et avril, une période ponctuée de fêtes, de festivals et de cérémonies

On peut vous citer des dizaines de sites à visiter et vous pouvez trouver facilement des informations sur Internet. Mais choisir un vrai évènement pour bien comprendre la culture vietnamienne, ce n’est pas une tâche facile. Soucieux de proposer des circuits favorisant les rencontres authentiques, Terre d’Annam a choisi une pagode totalement inconnue des touristes étrangers afin d’assurer la meilleure interraction avec la population locale. Nous avons récemment testé un voyage au coeur d’un évènement typiquement bouddhiste : statues laquées d’or.
Les pagodes font partie intégrale de la culture vietnamienne. Mais faute de moyens, beaucoup de pagodes ont été laissées à l’abandon et sont tombées en ruine. Et si bon nombre d’entre elles subsistent, c’est grâce à la participation financière des fidèles et des donnateurs. Les voyageurs sont souvent éblouis devant une belle collection de statues dorées et ils se demandent d’où vient de l’argent pour avoir une telle richesse architecturale. La réponse se réside dans les évènements comme celui dans la pagode de Dong, située à 10km au sud d’Hanoi.
A travers un sentier au charme bucolique, on atteint un village authentique où se trouve la pagode Dong. 
 
Grâce à une aisance relationnelle exemplaire, la nonne gérante de la pagode a su élargir le réseau des fidèles et les encourage de donner un coup de main à la restoration du site. Il y a 15 ans encore, c’était un édifice modeste avec une seule chapelle aux allures austères. Aujourd’hui, c’est un complexe magnifique
L’évènement attire 2000 visiteurs qui viennent laquer des statues. Une telle foule nécessite une gestion logistique rigoureuse. La pagode fait appel à une équipe de bénévoles chargés d’accueillir des fidèles et de préparer des offrandes.
Pourquoi les fidèles achètent autant de feuilles d’or pour dorer les oeuvres sculptées en bois? Selon la doctrine bouddhiste, contribuer au développement des pagodes est aussi un acte qui permet de ganger la reconnaissance du Dieu. Lacquer des statues de bouddha fait partie de ces actes. Au lieu de donner de l’argent liquide, qui semble obstentatoire dans l’esprit des Vietnamien, embellir des statues s’avère plus discret.  
 
Il y a certainement un coȗt lié à l’achat des feuilles d’or et c’est pourquoi il y a un endroit spécialement conçu à ce propos. On peut acheter un carnet de 10-20-50 feuilles et le prix varie entre 3 euros et 6 euros.
Compte tenu de la quantité d’or à mettre sur la surface des statues, seulement une ou deux oeuvres à l’état brut sont exposés à l’évènement. Pour cette fois-ci, la statue en question est un ange gardien, l’équivalent de Saint Michel dans le christianisme.
Ces feuilles d’or sont finement taillées et on se demande si ce n’est pas trop difficile de les mettre sur la surface de la statue sans avoir quelques miettes qui s’envolent. Ce n’est pas un souci. Il y aura des artisans spécialisés qui se chargent de peaufiner la décoration.
Pareil pour les bras de Bouddha. On essaie au mieux de mettre des feuilles d’or sur la surface. Et puis quelqu’un utilisera ses techniques ancestrales pour finir le travail
Après l’opération, les visiteurs sont invités à partager un repas végétarien avec les autres. C’est une grande occasion de côtoyer les gens de différents horizons. Il y en a qui viennent des villages voisins mais aussi des provinces lointaines. 
On trouve des médecins, des mécaniciens, des chefs d’entreprise, des ouvriers, des retraités, des étudiants, des femmes au foyer, etc. Il n’y a pas de barrière entre eux, tout le monde se fédère autour des valeurs bouddhistes : l’humilité et l’autruisme.  
Contrairement à ce qu’on pense, les plats végétariens ne sont pas si monotones. Il y a certes les légumes comme ingrédients essentiels mais ils sont cuisinés et représentés d’une manière très attractive. Devant nous est une table dont les plats font référence à du porc grillé ou du poulet sauté. Et non….ce n’est que les légumes et c’est délicieux!
La durée totale de cette visite est autour de 3h et donc c’est très facile de l’inclure lors de votre séjour à Hanoi. Nous avons testé avec succès cette expérience et nous croyons que les voyageurs vivront la même sensation s’ils ont une occasion de voyager avec nous. Consultez notre collection escapade urbaine pour plus d’inspirations
Alors n’hésitez pas à nous confier votre projet de voyage au Vietnam!
PARTAGER:

LAISSER UN COMMENTAIRE
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée*

Your email address will not be published. Required fields are marked *