Croisière authentique à Cat Ba

Le tourisme de masse dans la Baie d’Halong avec ses conséquences environnementales est souvent source de déception chez les voyageurs en quête de découverte authentique. Fort heureusement, hormis des croisières trop classiques, il y a encore d’autres manières de découvrir cette merveille naturelle. Depuis quelques années, il y a un certain détournement d’attention vers l’ȋle de Cat Ba en terme d’investissement touristique même si c’est encore modeste. De nouveaux bateaux en bois ont étés fabriqués pour naviguer à travers des falaises karstiques encore vierges. Parmi une dizaine de compagnies de croisière locales, on peut citer : Parfum d’automne, Vietnam Insolite, Oriental Sun, Quatre Saisons, Eco Friendly, Happy Luan. Elles proposent souvent des itinéraires qui touchent des endroits moins fréquentés. Chaque compagnie a son propre programme de navigation mais leurs bateaux passent souvent par la baie de Lan Ha. Cette zone possède le paysage aussi beau que la Baie d’Halong avec des formations calcaires aux formes étonnantes mais attire moins de bateaux du fait de son éloignement de la Baie d’Halong. Cet article vous aide à mieux comprendre à quoi ressemble une croisière autour de l’ȋle de Cat Ba
Située à 60km de la terre ferme, l’arrivée sur l’île se fait uniquement en bateau rapide que les locaux appellent “hydro-foil” ou “hydro-glisseur”.  A l’heure actuelle, deux compagnies exploitent cette ligne : Mekong Hoang Yen et Cat Ba Resort. À partir de l’embarcadère Ben Binh dans la ville de Hai Phong, un bateau bouge tranquillement à travers un immense canal bordé de bateaux de cargo. Il faut savoir que Hai Phong est le premier port maritime du Nord Vietnam.
Dès qu’on sort de la zone industrielle, le bateau s’accélère à une vitesse maximale de 60km/h. De temps en temps, on peut monter sur le ponton du bateau pour visualiser la baie. C’est la sensation forte assurée!
Au bout d’une heure, on arrive au port principal de l’ȋle de Cat Ba. Jadis une terre quasiment déserte, les autorités locales ont mis en place une politique de repeuplement. Comme résultat, l’ȋle abrite 12000 âmes aujourd’hui et c’est un endroit très calme.  On dit calme en dehors des saisons touristiques car l’ȋle de Cat Ba est une destination balnéaire très fréquentée par les vacanciers vietnamiens. Dans la période d’avril à juillet, 800.000  Vietnamiens se ruent vers les trois plages aménagées sur la côte Est : Cat Co 1, Cat Co 2, Cat Co 3. Pour absorber ce volume de touristes, les petits guest houses et hôtels poussent comme les champignons tout au long de la côte. Même si de nouveaux immeubles se contruisent, on est encore très loin du tourisme de masse et le faubourg de Cat Ba reste quand même un endroit sympa à se promener.
Comme l’embarquement des bateaux de croisière se fait vers 12h30, il reste amplement de temps pour faire une balade tranquille étant donné qu’on arrive sur l’ȋle vers 10h par hydro-foil. La plupart des voyageurs choisissent de visiter le marché au fruits de mer, situé à 1km du port principal. 
Après avoir visité le marché, un minibus nous emmène à l’embarcadère Ben Beo à travers une route sinueuse (3km du port principal). C’est ici que tous les bateaux de Cat Ba partent dans la baie de Lan Ha, que ce soient des bateaux d’excursion ou de nuit.   

Par rapport à la Baie d’Halong, la flotte de Cat Ba se démarque par sa petite taille. En effet, la quasi totalité des bateaux possèdent 2 cabines donc c’est vraiment génial pour les familles ou les petits groupes.
Contrairement aux bateaux-hôtels de la Baie d’Halong qui se contruisent de plus en plus en métal, les bateaux de Cat Ba sont encore authentiques avec la coque en bois.

Au bout de 20 minutes de navigation, un premier village de pêcheurs apparait devant nos yeux. Parmi les 12000 habitants de Cat Ba, environ 2000 vivent encore dans les villages de pêcheurs autour de l’ȋle. Il y en a une dizaine de villages dispersés dans la baie mais celui-ci est le plus grand et le plus impressionnant. Les centaines de maisonnettes en bois peintes de différentes couleurs vives se dessinent à l’horizon et il y a partout des fermes aquatiques. Les structures flottent sur l’eau grâce à un système de bidons en plastique qui servent de bouées.
Le bateau navigue doucement à travers le village de 700 habitants. On se croirerait dans les fjords norvégiens ou aux ȋles de Lofoten. Quand on sait que tous les villages de pêcheurs dans la Baie d’Halong ont été détruits en 2014, les villages flottants de l’ȋle de Cat Ba sont autant plus précieux. Si vous cherchez la rencontre authentique avec des pêcheurs, c’est la baie de Lan Ha qu’il faut venir. 
Du fait des cycles de tempête de mer, il est naturel que les villages flottants se situent à proximité des rochers, ce qui donne un paysage très caractéristique de Cat Ba. Puis pour une meilleure stabilité, les baraques ont un seul étage et c’est réservé à une famille dedans. Les maisons sont souvent séparées et pour passer d’une maison à l’autre, la barque est le meilleur moyen de transport. Hormis les maisons individuelles, on a aussi des maisons “service public” telles que : clinique, école primaire, supermarché, etc. Une véritable vie sur l’eau
Dès qu’on quitte ce village de pêcheurs, un calme incroyable se fait sentir. Une succession de pains de sucre abondamment boisés émergent de l’eau émeraude et forment un paysage à couper le soufle. C’est un grand moment de quiétude quand on navigue à travers des falaises karstiques comme ça.
C’est l’heure de déjeuner! Le bateau s’arrête près d’une très jolie crique, là où personne ne nous dérange. Les fruits de mer sont au menu. Et puis une sieste méritée pendant que le bateau continue sa navigation à travers des formations rocheuses pour s’arrêter plus loin
Au bout d’une heure, nous arrivons à une station de kayak, à l’abri du vent. C’est l’un des points forts de cette croisière car on peut se faufiler facilement à travers des rochers et on se sent si proche de la nature sauvage. En comparaison avec  la Baie d’Halong qui interdit l’usage de kayak à partir d’avril 2017, la baie de Lan Ha sera certainement l’endroit de prédilection pour ce sport nautique.   
Pendant une heure, on pagaie le long des pains de sucre puis des tunnels. Ici on donne des noms assez fantaisistes aux formations rocheuses. Le tunnel que nous traversons s’appelle la Grotte des Ténèbres. Comme dans les films, nous entamons un couloir long de 100 mètres, accessible uniquement en kayak à marée basse. 
Plongé dans le noir, on entend le bruit des chauve-souris puis soudainement on pénètre dans une espèce de lagoon fermé. La sérénité du lieu et l’immensité des falaises abruptes nous entoure. Quelle atmosphère!
En fin d’après-midi, le bateau se dirige vers la zone de mouillage. Au croisement entre la baie de Lan Ha et la Baie d’Halong, on aperçoit de loin des gros bateaux de croisière. Paradoxalement en pleine période touristique, il a des dizaines de bateaux-hôtels garés dans la Baie d’Halong alors que l’on est vraiment seul dans cette partie de la baie. Malgré son attachement administratif à la ville de Hai Phong, la baie de Lan Ha est une extension géologique de la Baie d’Halong. Et donc au niveau du paysage, c’est pratiquement pareil mais à une superficie plus modeste : toujours des centaines d’ȋlot rocheux au relief déchiqueté . Située juste à l’extrême sud de la Baie d’Halong, la proximité de la baie de Lan Ha attire quelques bateaux-hôtels provenant de la Baie d’Halong. Mais franchement ça ne va pas bonder la zone car seuls les croisières de 3 jours les amènent ici et peu de gens prennent l’option 3 jours.  Le bateau jette l’ancre à proximité d’un hameau de pêcheurs.
Le deuxième jour de navigation commence par une plage paradisiaque. Il faut savoir qu’il n’est pas trop difficile de trouver une plage bordées de sable blanc autour de l’ȋle de Cat Ba. Le capitaine est originaire du coin donc il connait les moindres petites plages cachées derrière les formations karstiques.
De retour à l’embarcadère de Ben Beo, le bateau s’arrête dans une ferme piscicole flottante. En fait il s’agit plutôt d’un poste de police maritime et l’élevage de poissons est une activité annexe permettant d’avoir des revenues complémentaires. Les cages flottantes sont classées en fonction de l’âge et du type de poisson. La technique d’élevage est mise en place pour assurer une production plus stable par rapport à la pêche en pleine mer qui dépend beaucoup des conditions de météo.
Vers midi, le bateau revient à l’embarcadère. Comme le sens de l’allée, un minibus nous ramène au port principal. Mais que faire pendant deux heures avant le départ de l’hydro-foil prévu à 15h00? Et bien, on peut faire un tour du fort canon, pas très loin. Ce site n’est jamais inclus dans les programmes de croisière mais vous pouvez y faire une halte moyennant un petit supplément. Il est sur la route entre l’embarcadère de Ben Beo et le port principal.  Le premier intérêt du Fort du Canon concerne l’histoire de la guerre du Vietnam. Les tunnels souterrains et des pièces d’artillerie furent mis en place par les Japonais pendant la Seconde Guerre mondiale. Puis les Français les utilisaient à leur tour pour lutter contre les Vietnamiens pendant la Guerre d’Indochine. 
Vers la pointe de cette place forte, un point de vue vous offre un panorama digne d’une carte postale.
Voilà à quoi ressemble une croisière de deux jours dans la baie de Lan Ha. Sur de différents forums, on parle d’une croisière à la journée qui combine toutes les activités citées en haut en 8 heures : balade en bateau, kayak, plage, ferme aquatique. Mais le temps est trop serré pour faire tout ça. Pour profiter pleinement du lieu, il vaut mieux prendre son temps et la croisière privatisée reste quand même une bonne solution. Il y a un coȗt bien sȗr mais ça vaut le coup.

LES INFOS EN LIEN AVEC CET ARTICLE

PARTAGER:

LAISSER UN COMMENTAIRE
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée*

Your email address will not be published. Required fields are marked *