Diner chez Hue à Hanoi

diner chez l'habitant Hanoi

diner chez l'habitant Hanoi

Manger chez l’habitant reste une des expériences phares que je met toujours en avant pour m’assurer que les voyageurs bénéficient de l’authenticité du pays. Dans cet article, je vous présente une nouvelle adresse que j’ai dénichée récemment lors d’une balade improvisée en plein coeur d’Hanoi. Il s’agit d’un jeune couple hanoïen qui accepte d’accueillir les visiteurs uniquement pour un dȋner ensemble. Je suis très content d’avoir trouvé ce contact qui permet de diversifier le dȋner chez les gens en fonction du profil du voyageur.

Pendant très longtemps, je cherchais une famille hanoïenne qui vit dans le Vieux Quartier de la capitale afin de vous faire plonger dans l’espace de vie unique de cette ville. Ce n’est pas une tâche facile car la plupart des habitants du Vieux Quartier sont les petits commerçants. Ils sont trop occupés par leur train de vie quotidien, de se lever tôt au matin pour tenir la boutique jusqu’au soir. Vous pouvez imaginer, quand on est crevé et occupé, on n’a pas envie de s’embêter à faire la cuisine pour accueillir les visiteurs. Bref on n’a pas de temps. Ainsi une famille doit avoir une sacrée volonté de vous inviter dans son espace intime.  On a la chance de tomber sur Mme.Hue et son mari Mr.Loi. Voici leur petite histoire

diner chez l'habitant Hanoi

La spécificité d’Hanoi, c’est un ensemble de ruelles et d’impasses qui n’attendent qu’à se faire découvrir par les voyageurs qui osent mettre pieds dedans. Je souligne encore une fois cet aspect car la plupart des visiteurs restent dehors à observer la vie des Hanoïens. C’est bien de visualiser des milliers de mobilettes circuler, de voir des vendeuses ambulantes, d’entendre le son des klaxons. Mais ce n’est qu’une partie d’Hanoi. L’autre partie, c’est le côté calme qui règne dans les impasses, à l’intérieur des fameuses maison-tubes. Hélas! Peu d’étrangers ont le courage de s’engager dedans. C’est normal car dans le monde occidental, c’est l’espace de vie privé, une zone intime qu’on ne peut pas entrer sans l’autorisation du propriétaire. Du coup, que peut-on faire pour entrer en contact avec ces Hanoïens? Avec Terre Annam, c’est possible!

diner chez l'habitant Hanoi

On vous emmène chez Mme.Hue qui habite au premier étage, derrière cette vieille porte. Comme beaucoup de foyers dans le vieille ville d’Hanoi, la famille de Mme.Hue habite dans une pièce modeste qui appartenait à une seule maison sous la colonisation française au début du XXème siècle. Cette maison fut divisée en 5 pour loger les foyers différents dont Mme.Hue.

diner chez l'habitant Hanoi

Mme.Hue est originaire du district Thanh Tri, situé en banlieue d’Hanoi. Il y a 7 ans, dans le but de trouver  une bonne école primaire pour son fils aȋné, elle a décidé de louer cet appartement. C’est également un bon compromis pour Mr.Loi qui travaillait en tant que réceptionniste dans un hôtel du quartier.

diner chez l'habitant Hanoi

Le couple a dȗ faire pas mal de travaux lors de leur arrivée car la pièce était un café. L’ancien propriétaire de l’appartement a lâché les affaires pour partir s’installer en Pologne. C’est par chance que le couple a réussi à conclure la location ici en sachant que le prix immobilier du quartier est le plus élevé d’Hanoi. C’est 1.2 milliard de dongs le mètre carré (soit 50.000 euros) pour un salaire moyen de 200 USD/ mois au Vietnam!

diner chez l'habitant Hanoi

Dans cette pièce de 40 mètres carrés, on a tout ce qu’il faut : coin cuisine, salon, salle à manger. Le seul inconvénient, c’est la cohabitation avec les voisins. Comme expliqué en haut, la pièce actuelle était une chambre appartenant à une grande maison coloniale d’autrefois. La structure de cette maison n’a pas changé depuis un siècle. Un patio au milieu permet d’avoir les courants d’air pour tout le monde.

diner chez l'habitant Hanoi

La famille de Mme.Hue est un modèle plutôt moderne dans la société vietnamienne. Selon la tradition, plusieurs générations cohabitent sous le même toit. Mais ce n’est pas le cas pour cette famille. Depuis presque 10 ans, le couple habite dans un appartement sous forme de location pour avoir plus de liberté. La cohabitation avec les parents n’est pas toujours facile car on n’a pas la même mentalité. Vivre dans un appartement indépendant, c’est aussi avoir la liberté d’éduquer les enfants comme on veut sans avoir l’influence des grand parents. Mme. Hue a actuellement deux enfants : un fils et une fille. Afin de bien s’occuper des enfants, elle s’est mis à son compte en tenant une boutique d’habillement. C’est un modèle assez répandu au Vietnam : les femmes cherchent un compromis entre la carrière professionnelle et la famille.

diner chez l'habitant Hanoi

Quand vous mangez chez l’habitant au Vietnam, on vous propose souvent à boire de l’alcool de riz. Chez Mme.Hue, on a une belle collection d’alcool aux arômes diversifiés : prune, pomme, abricot, etc. Offrir de l’alcool aux invités, c’est signe d’hospitalité. On vous apprendra certainement les règles autour de la table.

diner chez l'habitant Hanoi

En parlant de la cuisine chez l’habitant, vous avez compris que ce n’est pas un restaurant classique. Vous êtes chez les gens et mangez ce qu’ils mangent au quotidien. Les plats ne sont pas aussi sophistiqués que ceux proposés dans les restaurants mais c’est l’authenticité assurée.

diner chez l'habitant Hanoi

Vous ne venez pas uniquement pour savourer les plats. Vous venez aussi pour comprendre la vie de l’hôte, découvrir son espace de vie en toute simplicité, et apprendre la bonne manière vietnamienne autour de la table. C’est ça les points forts du repas chez l’habitant.

Pour poursuivre la lecture: 

Envie de partir au Vietnam?

Si cet article vous a donné envie de partir au Vietnam, sachez que Terre d’Annam, le propriétaire de ce blog, peut vous aider à organiser votre voyage pour vous. Pour avoir plus d’informations, cliquez ici.

PARTAGER:

LAISSER UN COMMENTAIRE
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée*

Your email address will not be published. Required fields are marked *